Les Royaumes Éphémères tome 3: le plus sombre des deux mondes – Geoffrey Claustriaux

newproject_1_original-51858318259.jpg

Éditeur: mon petit éditeur

Pages: 343

Prix: 23,95 €

newproject_1_original-10144384086.jpg

Que dire sur ce troisième tome, à part que sur la trilogie, c’est celui que j’ai préféré. 

Je me suis plongée, pour la troisième et malheureusement dernière fois, dans cet univers si riche et merveilleux que Geoffrey à construit. Un univers que je quitte à regret tellement j’ai adoré y être durant la lecture de ces 3 tomes.

Je continue à suivre David, Milia, Garvin et Matthew dans leurs aventures toutes plus folles les unes que les autres. Mais je suis également Zy’vel, aquitaran, qui rejoint l’équipe de David et que j’ai adoré découvrir. Sur ce dernier opus, il est d’ailleurs mon personnage préféré. Il est franc, va droit au but, qu’importe la situation et j’aime ça. David suit toujours ses principes et reste campé sur ses positions malgré ceux qui essayent de le faire aller contre ceux-ci. Les doutes l’assaillent souvent mais il finit toujours par revenir sur son chemin. Ce qui m’a étonnée, c’est une Milia, dans la majeure partie de ce tome, qui est presque l’opposée de celle qu’elle est dans les autres tomes. Mais heureusement je la retrouve comme avant à un moment de l’histoire. Un autre protagoniste qui apparaît aussi et que j’ai adoré découvrir, est Adam, le frère de David.

J’ai fait des découvertes tout au long de l’histoire, qui est pleine de rebondissements, de suspens, et de mystère. À aucun moment, je ne savais (ou presque) dans quelle direction allait m’emmener Geoffrey. J’allais donc de surprise en surprise au fil des pages, surtout à la fin. Celle-ci m’a interpellée. Les choix des différents protagonistes étaient tout autre que ce à quoi je m’attendais. Les rôles de ceux-ci aussi. Car oui, ce ne sont plus de simples vagabonds ou hors la loi recherché par un quelconque ennemi. Ce que je trouve dommage, c’est que David arrive à se faire oublier si facilement. Même si le doute persiste dans l’esprit de ses amis. Cette fin me laisse m’imaginer ce qui pourrait se passer après le point final. Je trouve original que chacun puisse imaginer la fin à sa façon.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que cette trilogie est entièrement axée sur le monde des royaumes éphémères et l’évolution de celui-ci et des protagonistes. Pas une seule histoire d’amour entre les personnages, même si des sentiments les liant ont été évoqués. Et c’est bien là première fois que je lis une trilogie, qu’importe son genre, ou il n’y a pas d’histoire d’amour entre les protagonistes principaux ou secondaires. Ce qui ajoute à l’originalité de l’histoire.

L’écriture de Geoffrey à bien évoluée par rapport aux deux autres tomes. Elle est toujours fluide et agréable à lire mais bien plus percutante et addictive.

Note: 10/10

Un commentaire sur « Les Royaumes Éphémères tome 3: le plus sombre des deux mondes – Geoffrey Claustriaux »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s