Année Nouvelle – Geoffrey Claustriaux et Émilie Ansciaux

RecueilAnneeNouvelle1La Sonate de Malaster – Geoffrey Claustriaux

… poussé par la faim, je repris donc la direction de la pension, non sans avoir fait un détour par la Grand-Place pour ma caresse quotidienne sur la tête du singe qui garde l’hôtel de ville.

A l’entrée de la ruelle, je marquai le pas, me remémorant ma frousse de la veille. En pleine journée, les bâtiments n’avaient plus rien d’effrayant…

newproject_1_original-10144384086.jpg

Une petite nouvelle très agréable à lire !


Je me suis retrouvée plongée dans la ville de Mons. Avec pour compagnie: Un violoniste qui joue un étrange musique toutes les nuits et que personne ne semble remarquer à part le personnage principal; une créature tout aussi étrange attirée par cett musique; ainsi que les angoisses du personnage principal.


Je me suis entièrement retrouvée à la place de celui-ci. J’ai eu l’impression de vivre cette histoire. Ce qui, avec 32 pages, n’est pas facile.


J’ai été littéralement transportée par les mots de Geoffrey dans une ville qui ne se situe pas loin de chez moi, avec une histoire hors du commun.


De quoi passer un agréable moment avec cette nouvelle très réussie.

Note: 8/10

Suite page suivante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :